Between dog and wolf

2017




























Pendant 6 mois (de septembre 2016 à février 2017), j'ai séjourné entre trois communautés de la Patagonie Argentine: la communauté Paiakoala, en Terre de Feu, la communauté Newen Mulfun, en province de Santa Cruz, et la communauté Santa Rosa Leleque, en province du Chubut. Trois territoires représentant une région commune, si riche en diversité, en paysages vastes, à la faune et la flore débordantes, et avec, de temps à autre, une ville. Et puis, il y a la présence humaine, parsemée ici et la, en marges des grandes voies routières qui traversent les steppes patagoniennes. On y découvre des modes de vie régis par leur environnement immédiat, l'exploitation pétrolière dans le désert aride, la vie de « gauchos » au pieds des montagnes et l'agriculture quand la terre le permet. Des territoires géographiques rudes ou se prélassent les touristes de passage, au milieu des communautés qui font face à la délocalisation forcée par les sociétés minières, ou les multinationales comme Benetton, qui mènent un combat sans fin pour la reconnaissance identitaire de leur peuple.

J'ai cherché à réaliser un état des lieux de ces différentes vies que j'ai pu rencontrer, mettre en lumière chaque élément, toutes ces formes possibles qui se présentaient à moi : que ce soit les visages des enfants, la flore abondante ou les scènes intérieurs et intimes. Photographier la vie sur place, la terre mère (Nuke Mapu en langue Mapuche). J'ai cherché à rehausser d'autres réalités propres à ces territoires, à en raconter les récits mineurs qui se trouvent souvent dans l'ombre des représentations iconiques.

La vie entre culture-mère et culture occidentale, mutuellement exclusives au premier abord, mais à la cohabitation nécessaire. Ces différentes communautés sont liées par une nécessité commune : la nécessité d'un avenir alternatif, adapté à leur environnement, embrassant la dualité de leur culture.




© Jasmine Bannister